Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Sébastien et Delphine Boisseau : « Espoirs de l’année » !

21 Décembre 2014 , Rédigé par Laurent Gotti Publié dans #Dégustation, #Bio

Ce couple de vignerons est notre révélation 2014. Une récompense bien méritée. Ils montrent que la viticulture bio n’est pas (qu’)une affaire d’opportunisme mercantile…

Il n’y avait pas encore de cuve, et encore moins de fût, au domaine Boisseau lors de ma première visite (2011). J’avais fait deux ou trois passages devant le hameau de Bray (Mâconnais), avant de m’apercevoir que oui, c’était bien là…
Ce couple de jeunes vignerons était, en 2011, à la croisée des chemins (lire ce billet). Certifié en bio depuis 3 ans, ils subissaient la « double peine » : des coûts de production plus élevés que leurs collègues et une non-reconnaissance de leur travail par la cave coopérative à laquelle ils adhéraient à l’époque. Faire du bio dans ces conditions était un véritable sacerdoce…

Ils ont donc sauté le pas en 2012. Les Boisseau quittent, à regret, la cave coopérative dans laquelle leurs parents et grands-parents s’étaient investis par conviction. Autres temps autre conviction… Ils feront eux-mêmes leurs vins.

L’été dernier, le domaine présentaient ses vins à nos dégustations pour la première fois. Et bingo ! A l’aveugle, trois vins sélectionnés sur trois vins présentés.

En blancs, la cuvée de Mâcon-Bray, « Clos Rebetiot 112 » s’octroie un joli 16,5 sur 20. Le numéro 112 fait référence à l’âge de la vigne, plantée en 1900… . Une prime aussi à la cuvée « Mouton Blanc » issue de belles parcelles de la commune. Goûté et approuvé également, le « Mouton noir », un très beau gamay planté sur des sols argilo-calcaires. C’est l’une des particularités de ce secteur du nord du Mâconnais, le cépage s’y plait particulièrement. Les rouges représentent (40 % de la production).

Depuis ma première visite, les Boisseaux ont aménagé une cuverie, investi dans des fûts, mis en bouteille leur premier millésime et même organisé des portes ouvertes. Ils sont aussi devenus « Espoirs de l’année » dans Bourgogne Aujourd’hui. Un beau bout de chemin…

 

Partager cet article

Commenter cet article