Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Des vins bios trop chers ?

26 Mars 2015 , Rédigé par Laurent Gotti Publié dans #Bio

Les ventes de vins bios se portent bien en grande distribution. Et pourtant, leur prix est supérieur de 45% au tarif moyen des vins.

Dans la rubrique le bio "poule aux œufs d'or" de la grande distribution, le chiffre doit être versé au dossier : les vins certifiés en bio sont 45% plus chers que le prix moyen du vin en général dans ce circuit de commercialisation…
Pourtant, les viticulteurs ou techniciens bios
parlent
d'un surcoût d'environ 30% engendré par une conversion à l'agrobiologie. Qui empoche la différence de valeur ajoutée ? Le sujet mériterait une enquête appronfondie. Bien dommage, en tous cas, que le consommateur ne soit pas davantage incité à se tourner vers un mode de culture plus respecteux de l'environnement...

Trop tentant sans doute : alors que les ventes de vin dans les hyper et supermarchés ont globalement diminué en 2014 (- 0,6 % / 2013), le segment des vins biologiques a, dans le même temps, sensiblement progressé (+ 13,6 %). Même s’il ne représente que 1 % du volume commercialisé, il a tout de même atteint l'équivalent de 15 millions de bouteilles en 2014 (pour 68 millions d’euros de chiffre d'affaires).
Les vins de Bourgogne n'échappent pas  à cette tendance. Mais le différentiel paraît plus "honnête". Il faut débourser 10 € en moyenne par acheter un bourgogne bio, contre 7,50 € au global. Soit une différence de 33 %. Notons que le prix déjà élevé des vins de Bourgogne est très certainement un frein à une "revalorisation" trop généreuse…
La Bourgogne est du reste en nettte progression sur ce segment (+ 34 % en volume), mais reste peu vendue (0,6 % de ses ventes en grande distribution), avec 161 500 bouteilles achetées en rayon. 20 % des magasins seulement commercialisent du vin de Bourgogne bio, avec en moyenne 1,3 référence en rayon.

Trois appellations représentent près des deux tiers des ventes de vin bio de Bourgogne. Saint-Véran est la plus vendue (45 000 bouteilles), devant le Bourgogne Hautes Cotes de Nuits rouge (33 000 bouteilles) et Chablis (22 000 bouteilles).

Partager cet article

Commenter cet article