Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Les Climats de Bourgogne renvoyés !

15 Mai 2015 , Rédigé par Laurent Gotti Publié dans #Climats au patrimoine de l'humanité

Toute la semaine, la Bourgogne a vécu dans l'attente fébrile de l'avis des experts mandatés par l'Unesco. C'est un renvoi ! Une mauvaise nouvelle ? Oui, mais les espoirs d'un classement au patrimoine mondial de l'humanité, fin juin, ne sont pas anéantis pour autant.

Les oiseaux de mauvais augures avaient malheureusement raison. Les quelques échos, pas tout à fait optimistes, de personnalités proches du dossier, entendus cette semaine étaient donc fondés... Les Climats de Bourgogne n'ont pas obtenu l'adhésion pleine et entière des experts chargés de rendre un avis. C'est un renvoi. Selon ces derniers, le projet doit être revu ou complété,  et représenté dans les 3 ans.
L'un de ces experts s'est rendu en septembre dernier sur le terrain. D'autres ont examiné de près les dossiers scientifique et de gestion du site préparés de longue date. Une série de question du cabinet adressé à l'association durant l'hiver a donné lieu à des réponses copieusement argumentées : une centaine de pages !
A travers ces questions se dessinaient les handicaps de la candidature bourguignonne. "Les experts font remarquer que le périmètre est grand. Il faut expliquer la cohérence, ce rapport entre l'espace urbain et rural, entre des terroirs et toute l'histoire qu'il y a derrière. Le patrimoine naturel et le bâti. C'est le cas de beaucoup de dossiers, leur faiblesse est inhérente à leur complexité. Pourquoi ce site-là et pas un autre ?", exposait Philippe Lalliot, ambassadeur de France à l'Unesco, dans une interview qu'il nous accordait il y a quelques semaines. Lire la totalité de l'entretien.

Après huit ans de travail acharné, les initiateurs du projet attendaient mieux. Le ciel ne leur est pas tombé sur la tête pour autant. Un différé (projet à revoir en grande partie), ou pire, un refus, auraient été un véritable coup d'arrêt. La course à l'inscription dès cette année n'est pas perdue. L'avis du cabinet est consultatif seulement.
Il revient aux ambassadeurs des 21 pays membres du comité de l'Unesco de prononcer le verdict final, entre le 28 juin et le 8 juillet à Bonn (Allemagne). Et Philippe Lalliot s'est bien démené pour promouvoir le dossier auprès de ses collègues. Ces derniers sont peut-être déjà conquis !
En attendant, cette semaine le Chambertin Clos de Bèze (photo), considéré comme le doyen des clos de Bourgogne, paraissait serein et exhalait des senteurs d'iris. Du haut de ses presque 1 400 printemps, il en a vu bien d'autres...

 

La réaction d'Aubert de Villaine et Guillaume d'Angerville, présidents de l'association. C'est ici.

Partager cet article

Commenter cet article