Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

2009 : un millésime historique en Beaujolais

19 Mars 2010 , Rédigé par Laurent Gotti

Les vins du Beaujolais figureront certainement parmi les plus belles bouteilles produites en 2009. Toutes régions confondues…

Moulin à ventDes beaujolais-villages qui ont tout simplement l'étoffe de grands vins. Des crus d'une complexité rarement atteinte. Le beaujolais tient avec le millésime 2009 une année historique. Bref, je viens de rencontrer des vignerons qui ne formulent qu'un vœu : revoir un tel millésime une fois dans leur carrière…

2009 est au moins aussi concentré que le derniers grands millésimes récoltés (2005 par exemple) mais avec une finesse et un soyeux de tannin comme rarement vus. Le tout sans se départir de la fraicheur aromatique typique du cépage gamay. Des arômes intenses de cassis, de mûre, pêche de vigne, de réglisse, etc., éclatent au nez.

Une des caractéristiques de l'année tient à l'épaisseur des peaux des raisins, là où sont concentrés les polyphénols. "Même à la fin des cuvaisons les raisins étaient si fermes qu'il restait encore des "billes" entières dans les cuves", expliquait Guy Marion, œnologue de la maison Georges Duboeuf.

Certains ont rayé le Beaujolais tout entier de leur paysage vinicole. Ils ont bien tort ! Doublement tort avec le millésime 2009. Si le Beaujolais ne s'était pas précipité dans les affres des primeurs, je suis persuadé qu'il ferait partie en ce moment même des régions à la mode : vins fruités, frais sans aspérité tannique et rarement alcooleux. C'est typiquement le profil gustatif que les amateurs plébiscitent actuellement. Pourtant la région traverse une crise profonde, elle a arraché des milliers d'hectares ces dernières années (près de 4 000, soit l'équivalent de la côte de Nuits !).

Dans son malheur, le Beaujolais a été particulièrement gâté durant l'été 2009. Les premiers 2009, beaujolais et beaujolais-villages sont en cours de mise en bouteille. Des bouteilles qui ne dépasseront pas, pour la plupart 5 € l'unité… Autant dire d'un imbattable rapport qualité-prix.

 

Photo : Le fameux moulin du cru Moulin à Vent, dans le nord du Beaujolais. (LG)

 

Compte-rendu complet à lire dans le prochain supplément Beaujolais de Bourgogne Aujourd'hui à paraître début avril.

 

Partager cet article

Commenter cet article