Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Bio : Bichot saute le pas

20 Mai 2011 , Rédigé par Laurent Gotti Publié dans #Bio

Nouveau signe de la montée en puissance du bio : une maison de négoce historique propose une gamme dédiée aux vins issus de la viticulture biologique.

HautesCotesNuitsRouge-BIO.jpgIls l'ont fait ! La maison Albert Bichot (Beaune) commercialise, depuis ce printemps, des vins estampillés AB (agriculture biologique). La gamme compte 7 références, de l'appellation régionale (bourgogne Hautes-Côtes de Nuits rouge et bourgogne chardonnay) au grand cru (Charmes-Chambertin) en passant par des AOC villages (viré-clessé, savigny blanc et rouge, gevrey-chambertin). Ces cuvées, du millésime 2009, sont issues d'achats de raisins auprès de viticulteurs bios avec lesquels la maison travaillaient déjà.

Les maisons Joseph Drouhin ou Champy*, toutes les deux à Beaune, ont depuis quelques années maintenant fait le choix du bio pour leurs propres domaines, mais sans créer pour autant de gamme de négoce identifiée bio.

La direction d'Albert Bichot reste d'ailleurs assez prudente sur cette initiative. "Ces vins ne sont pas disponibles dans l'ensemble de notre réseau de distributeurs et cavistes et ne sont donnés qu'à titre indicatif pour des demandes directes de consommateurs. Ils ne présagent pas d'une quelconque extension de gamme dans un futur proche", explique Philippe de Marcilly, directeur commercial, marketing et communication.

Un bémol qui témoigne des difficultés persistantes à communiquer sur la bio. Car l'approche a encore ses réfractaires : des amateurs, ou même des professionnels, restés à l'image du "bio à papa" des années 1970-80, pas toujours gustativement convainquant. Mais sortir une gamme AB, c'est aussi signifier par contre-coup que le reste des vins (le plus gros du volume) ne l'est pas… Effet préjudiciable et pas toujours justifié car le bio n'est ni une panacée, ni l'unique voix de progrès environnemental et sanitaire.

Parallèlement, le Domaine du Clos Frantin (13 ha) et le Domaine du Pavillon (17 ha), vignobles de la côte de Beaune et de la côte de Nuits, exploités par la maison seront officiellement menés en bio à compter de ce millésime 2011. Ils étaient en approche biologique depuis quelques années. L'objectif est d'obtenir la certification, après la période réglementaire des 3 années de conversion.

La démarche volontariste de la maison Bichot, soucieuse de donner davantage de garanties aux consommateurs et, en interne, de se donner un cadre de travail bien défini est donc à souligner.

Au cours d'une dégustation le mois dernier en compagnie d'Albéric Bichot, directeur de la maison et de Philippe de Marcilly, mes préférences se sont portées vers le bourgogne blanc (riche et gourmand), le savigny rouge (beau pinot noir en finesse sur des notes de cassis) et  le gevrey-chambertin (suave en bouche et floral au nez). L'ensemble de la production représente un volume de 80 000 bouteilles.

La gamme est commercialisée chez les cavistes ou directement par la maison, entre 9 et 70 € la bouteille.

 

* Mise à jour : La maison Champy me signale qu'elle commercialise depuis décembre dernier trois vins de négoce certifiés AB Gevrey-Chambertin, Savigny-lès-Beaune 1er cru "Aux Cloux", Charmes Chambertin grand cru.

Partager cet article

Commenter cet article

francis mairet 23/05/2011 21:56


BICHOT a été en Bourgogne au moins précédée par la Maison CHAMPY qui commercialise depuis décembre 2010 trois "vins de négoce" AB : GEVREY CHAMBERTIN, SAVIGNY LES BEAUNE 1ER CRU "AUX CLOUX",
CHARMES CHAMBERTIN GRAND CRU.


Laurent Gotti 24/05/2011 10:14



Merci de cette précision. J'ai ajouté une mise à jour à ce post. 


Meilleures salutations, ainsi qu'à l'équipe de la maison Champy.