Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Bordeaux-Bourgogne : le match tourne court

11 Décembre 2010 , Rédigé par Laurent Gotti Publié dans #Dégustation, #Ailleurs

Quand des Bordelais et des Bourguignons se rencontrent, ils dégainent leurs bouteilles. A ce petit jeu, auquel nous nous sommes essayés, les Bordelais ont joué petits bras. Et sont repartis largement battus.

 

Rarement soirée dégustation aura rendu un verdict aussi limpide. Notre deuxième rencontre Bordeaux-Bourgogne a nettement tourné à l'avantage des Bourguignons. Comme l'année dernière nous avons donc reçu une délégation de Bordelais, amis et connaissances de Franck Dubourdieu, collaborateur de Bourgogne Aujourd'hui à Bordeaux, en novembre.

Les bouteilles montées sur le podium étaient toutes bourguignonnes, pour un total de 16 rouges dégustés ce soir là (à l'aveugle) . Dans la crainte d'être taxé de partialité, j'ai demandé à Gilles Trimaille *, dégustateur régulier de notre magazine (franc-comtois d'origine) de me donner ses notes de dégustation. Voici donc son podium :

 1 : Clos de Tart 2001 (en magnum). 18/20.

2 : Nuits-Saint-Georges 1er cru Clos des Argillières 2005, Vincent Dureuil-Janthial. 17/20.

3 : Morey Saint-Denis 1er cru "vieilles vignes", Hubert Lignier 2001. 15/20.

 Nuits-dureuil.jpgSeule différence avec mon propre podium : le Nuits-Saint-Georges obtient la même notation que le Clos de Tart. Une confirmation de tout le bien que je pense de Vincent Dureuil (Rully). Je le tiens pour l'un des vignerons les plus doués de sa génération.

A la décharge de nos amis bordelais, deux des plus belles bouteilles potentielles de leur arsenal étaient blessées avant de concourir : Château Montrose 2000 et Vieux Château Certan 1988 ont été trahies par leurs bouchons…

Les Bordelais auront pu se consoler en savourant l'excellente cuisine de l'Hôtellerie de Levernois (près de Beaune) et saluer le professionnalisme du sommelier Philippe Méroux.

Quelques-uns de mes autres vins appréciés : Richebourg, domaine Gros Frère et Sœur 2000 - Château La Lagune 2005 - Corton-Bressandes, domaine Tollot-Beaut 1999 - Château Léoville-Barton 2002 - Château Corbin-Michotte 1998.

La soirée s'était ouverte avec la dégustation de quelques blancs bourguignons dont un coup de coeur pour le Puligny 1er cru La Truffière 2001 de Bernard Morey. Ce domaine n'existe plus aujourd'hui, il a été partagé entre les deux fils de Bernard : Vincent et Thomas Morey, deux excellents vignerons également. 

 

 * Gilles Trimaille enseigne l'histoire du droit à l'Université de Bourgogne. Il est aussi expert en mycologie et vient de collaborer au dernier Larousse sur le sujet : Champignons de nos régions

 

Photo : Etiquette du Nuits-Saint-Georges premier cru de Vincent Dureuil-Janthial.

 

Partager cet article

Commenter cet article