Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Bourgognes bio : l'offre s'élargit

7 Juillet 2010 , Rédigé par Laurent Gotti Publié dans #Bio

Le chiffre va faire bondir les puristes du bio : les ventes de vins de bourgognes certifiés en viticulture biologique ont progressé de 66% en grande distribution l'année dernière.

Le chiffre confirme la lame de fond bio qui traverse le vignoble bourguignon. La demande pour les vins issus de la viticulture biologique est croissante. Ils pèsent lourd dans le marché : 10% du chiffre d'affaires bio de la grande distribution. Grâce à un rythme soutenu des conversions d'exploitations, la IMG_2128.JPGBourgogne est chaque année mieux armée pour y répondre. La spectaculaire progression de 66% des ventes de bourgognes bio, enregistrée l'année dernière, le montre. Le total se monte à 138 000 bouteilles vendues. N'en déplaise aux puristes, c'est un pas de plus vers la démocratisation du bio. Ce sont presque exclusivement des vins d'entrée de gamme qui se retrouvent ainsi dans les linéaires :  bourgognes et bourgogne hautes-côtes.

Qui sont donc ces acheteurs ? L'institut IRI a mené l'enquête. Ce sont des femmes presque exclusivement (90%) contre 76% pour la moyenne alimentaire. Leurs motivations : elles recherchent des produits bons pour la santé et qui respectent l’environnement (74% pour les 2 affirmations), mais la qualité nutritionnelle (40%) et le goût/qualité (39%) sont à leurs yeux secondaires.

En attendant bio ou pas bio la thématique viticulture durable continue de s'installer dans les esprits bourguignons. Hier, le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) tenait son assemblée générale. Il a été question d'objectif à l'horizon 2015. En quelques mots le but est : "Etre la référence mondiale des grands vins issus d'une viticulture durable".

Les débats se sont tenus sous les yeux du Catalan Jean-Louis Salies, président du Comité national des interprofessions des vins à appellation d'origine (CNIV). Ce dernier a conclu avec cette expression de félicitation aux Bourguignons : "Comme on disait par chez nous quand on labourait, il faut savoir lever les yeux plus haut que le cul de son cheval".

 Photo : Labours au cheval dans les vignes de Beaune en mai dernier. Témoignage des évolutions des pratiques culturales en Bourgogne. 

Partager cet article

Commenter cet article