Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Chaud le marteau !

16 Novembre 2009 , Rédigé par Laurent Gotti

Avec une hausse finale de 20,3%, la vente des vins des Hospices de Beaune, a contrarié les pronostics. Même les plus optimistes. L'effet millésime 2009 a joué a plein.

Il fallait se frotter les yeux pour y croire. Hier les prix des vins des Hospices de Beaune affichaient + 35% après plus d'une heure de vente. Sous les yeux incrédules de l'assistance,
la vente tournait à la bataille de chiffonnier. Certains lançaient les enchères avant même que le commissaire priseur n'annonce l'ouverture des hostilités sur le lot…
Avec des envolées de 20, 30 ou 50% sur certaines cuvées, la vente a donc été particulièrement animée. Au final, la hausse du prix des vins est de 20,3 % et le chiffre d'affaires se monte à plus de 5 millions d'euros. Tout près du record enregistré en 2000 (5,2 millions).
L'effet millésime 2009 a joué a plein. Il a même été démultiplié par l'effet Christie's. L'ouverture de la vente à un plus large public, avec la possibilité d'acheter une pièce unique, a fait flamber les prix. Le pourcentage de vins adjugés pour des particuliers avoisine 30%. Du jamais vu depuis l'arrivée de Christie's en 2005. Cette édition valide donc l'initiative du maire de Beaune, Alain Suguenot, de confier le marteau à la maison anglaise. En tout cas sur ce type de millésime bien né… Si l'année prochaine le millésime est plus médiocre l'influence de Christie's redeviendra certainement plus anecdotique.
Grand millésime aussi coté people : Patrick Bruel a fait un tabac en poussant la chansonnette à la tribune (Mon amant de saint-Jean). Repris par l'assemblée.

Côté livre, ce week-end a été particulier pour moi. L'occasion de tester l'accueil réservé au livre par les professionnels (lors des différentes manifestations autour de la vente) mais aussi par le commun des mortels (lors de la séance de dédicace le dimanche). Que du positif dans les deux cas. Plus d'une heure et demie de signature non-stop auprès de visiteurs de passage ou de Beaunois pur souche.

Pendant ce temps France Bleu Bourgogne faisait gagner le livre son antenne. Un bon début non ?

Partager cet article

Commenter cet article