Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Deux ou trois choses qui changent en Bourgogne...

6 Janvier 2012 , Rédigé par Laurent Gotti Publié dans #polémique

La machine à vendanger est désormais majoritaire en Bourgogne. Les vignes, elles aussi, gagnent du terrain. De même la taille moyenne des exploitations a sensiblement augmenté. Trois enseignements marquants du dernier recensement agricole.

 

Pampre vigne à CortonLe débat sur la machine à vendanger a animé l'année 2011 en Bourgogne. Les derniers chiffres vont apporter de l'eau au moulin des échanges : la machine à vendanger est désormais majoritaire dans la région. La superficie récoltée mécaniquement a augmenté de 20% en 10 ans. Elle concerne maintenant plus de la moitié du vignoble : 55%, contre 49% en 2000. Ce type de récolte est quasiment généralisé dans l’Yonne (Chablisien et Auxerrois) : 85% ; largement majoritaire et en forte progression en Saône-et-Loire (Mâconnais et Côte chalonnaise) : 65% ; il reste très minoritaire en Côte-d’Or (Côte de Beaune et Côte de Nuits) : 21%. Ces derniers vignobles sont mêmes à contre-courant de la tendance générale : ce chiffre était plus élevé et s’établissait à 22% en 2000.

Autre enseignement de ce recensement à souligner : la progression sensible de la taille moyenne des exploitations. Elle était de 5,4 hectares en 2000, elle est de 7,6 hectares aujourd’hui. Le "small is beautiful" semble trouver ses limites avec l'augmentation des contrain tes d’exploitation et surtout de commercialisation. Une exploitation sur cinq a disparu en dix ans (-19%). Sans surprise, la restructuration a profité aux exploitations les plus grandes. Les domaines de plus de 10 hectares enregistrent une hausse de 23% de leur surface de vignes. La taille moyenne des exploitations bourguignonnes reste toutefois inférieure à celle constatée dans le reste de la France (9 ha).

Enfin, la superficie de vigne continue de progresser en Bourgogne. Elle a gagné 1 350 hectares en dix ans. Le gain a été observé pour l’essentiel dans les vignobles du Chablisien et de l’Auxerrois. La Bourgogne compte dorénavant 31 500 hectares de vignes. Elle reste toutefois un petit vignoble à l’échelle française : 3,8 % de la superficie nationale.

 

Source : Agreste 

Partager cet article

Commenter cet article