Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Du bon usage d'un président

21 Octobre 2010 , Rédigé par Laurent Gotti

Ils s'appellent Lino Ventura, Mstislav Rostropovitch ou Catherine Deneuve. Mais il fut un temps où les présidents de la vente aux enchères des Hospices de Beaune n'étaient pas aussi "people" que cela…

Boisseaux-BouquetC'est un duo franco-chinois qui présidera de la 150e édition de la vente des Hospices de Beaune, le 21 novembre prochain : le vibrionnant Fabrice Luchini et Liu Ye, acteur très populaire en Chine. Un signe des temps : la nationalité de ce dernier n'est évidemment pas anecdotique. Elle s'inscrit dans la droite ligne du mandat confié à Christie's depuis 2005 : internationaliser la vente.

Mais les Hospices de Beaune n'ont pas attendu Christie's pour faire appel à des peoples. C'est Lino Ventura, qui en 1978, a inauguré cette nouvelle ère. Pour la première fois, un homme du spectacle et des arts s'asseyait à la tribune en qualité de président. Cette année là, le bénéfice de la pièce de Charité revint à l'association "Perce-Neige" que l'acteur avait lui-même fondé (il était père d'une fille handicapée mentale). Suivront bien des noms clinquants : Mstislav Rostropovitch (1984), Carole Bouquet (1989), Lambert Wilson (1993), Catherine Deneuve (1995), Kristin Scott Thomas (1999), Richard Berry (2007), etc.

Au-delà des paillettes, une étude un peu plus approfondie de la géo-politique des présidents depuis 1950 est riche d'enseignements. Elle est un bon indicateur de l'importance de tel ou tel marché export pour les vins de Bourgogne. Si quelques têtes couronnées sont parfois venues agrémenter le palmarès, avant l'avènement des peoples les présidents étaient le plus fréquemment des ambassadeurs. Leurs nationalités : suisse, belge (deux marchés historiques de la Bourgogne devenus plus secondaires depuis), anglaise puis américaine. L'Angleterre et surtout les Etats-Unis s'affirmaient alors comme les deux marchés les plus importants pour la Bourgogne (ils le sont toujours). Dans les années 1980, apparaît le nom de l'ambassadeur du Japon en FranceKatsuichi Ikawa : symbole de la lune de miel naissante entre les vins de Bourgogne et l'empire du soleil levant (3e marché export aujourd'hui).

Aussi surprenante que soit la présence d'un Chinois à la tribune sous la halle de Beaune, la présidence de Liu Ye s'inscrit donc dans une longue tradition*. Son nom, et ceux de ses prédécesseurs, sont autant de témoignages des évolutions du commerce des vins de Bourgogne. La charité et le business font, de longue date, bon ménage…

 

* Sur les 6 premiers mois de 2010 les exportations de vins de Bourgogne vers la Chine ont augmenté de 65% en volume par rapport à la même période de l'année dernière. La Chine, 14e marché des vins de Bourgogne, à l'export est amenée à intégrer rapidement le Top 10 du classement…

 

Photo : Carole Bouquet félicite le négociant André Boisseaux (Maison Patriarche) lors de la vente 1989.

Partager cet article

Commenter cet article