Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Sensations fortes aux Hospices de Beaune

19 Novembre 2012 , Rédigé par Laurent Gotti Publié dans #Hospices de Beaune

La vente aux enchères des Hospices de Beaune s'est conclue sur une hausse vertigineuse : + 57 %. A un souffle du chiffre d'affaires record.  

Augmentation hospices beauneIl a manqué exactement 3 357 €, hier, pour que les Hospices de Beaune battent leur record de chiffre d'affaires lors de la fameuse vente aux enchères. Soit même pas le tiers de la valeur moyenne d'un fût. La vente s'est conclue sur un total de 5,2 millions d'euros.  

Bien sûr, les pronostics sérieux tablaient sur une hausse (lire aussi mon précédent post). Le matin même, Louis-Fabrice Latour, président de la fédération des négociants-éleveurs de Grande Bourgogne, faisait part d'une certaine "inquiétude" sur l'évolution des cours du marché du vin en vrac. Il en appelait même à la raison : "Nous acceptons des hausses, mais des hausses raisonnables", avançait-il. Le négoce achète effectivement une bonne partie de la récolte bourguignonne aux viticulteurs propriétaires.

La raison a-t-elle quelque chose à voir avec cette fameuse vente des Hospices de Beaune ? A l'heure de faire les comptes, peu après  20 heures ce dimanche, les arguments pour répondre par la négative ne manquaient pas. Avec + 57 % pour le prix moyen des vins (+ 73 % pour les rouges !) et un chiffre d'affaires de 5,2 millions d'euros, cette 152e  vente se terminait à un souffle du record enregistré en 2000.

Exceptionnel ? Pas tant que cela. Les Hospices de Beaune ont régulièrement été le théâtre de spectaculaires poussées de fièvres : + 46 % en 1997, + 53 % en 1994 et même + 80 % en 1985 pour n'évoquer que ces 30 dernières années. Le record absolu : 1969 avec + 128 %. L'histoire des Hospices est aussi émaillé de bons coups de déprime : - 26 % en 2008, - 30 % en 1991, et jusqu'à - 59 % en 1958.

Cette vente est un véritable sismographe du contexte dans lequel évolue les vins de Bourgogne (situation des marchés, volume de la récolte, qualité du millésime, etc.). 

Beaune est presque habituée aux sensations fortes quand arrive le troisième dimanche de novembre. 

Partager cet article

Commenter cet article

microneedle 31/03/2014 14:19

It’s a true fact that they can accept increases but it will be only reasonable increases. The overall price of wine is still high. . I found your blog site on Google and verify a few of your early posts.

Samantha 11/06/2013 15:52

C'est incroyable les enchères aux hospices de Beaune ! Je ne pensais pas que cela rapporter autant ! Savez-vous quand sont les prochaines enchères ?