Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Les tribulations d'un chinois retourné en Chine

23 Novembre 2010 , Rédigé par Laurent Gotti

Le show Luchini pendant la vente des Hospices l'aurait presque fait oublier : son acolyte chinois était porté absent dimanche dernier. Une histoire rocambolesque qui en cache une autre…

Liu-Ye"Liu Ye ne sera pas parmi nous cet après-midi. Il a du recommencer certaines scènes du film qu'il tourne actuellement". Dimanche matin, à quelques heures du début de la vente aux enchères des Hospices, le maire de Beaune, Alain Suguenot annonçait la mauvaise nouvelle. La vedette asiatique, symbole de l'ouverture au marché Chinois des vins de Bourgogne (voir le post du 22/10) sera absente de la tribune.

La version plus officieuse de l'histoire est rocambolesque. L'acteur a bien atterri à Paris la veille. Avant de reprendre l'avion, 3 heures plus tard, dans le sens retour ! Entre-temps, il aurait reçu des menaces s'il ne revenait pas illico, en substance : "Tu es là rapidement ou ta carrière est finie." Précisons le décor : Liu Ye incarne Mao dans une production "officielle". On ne rigole pas avec le Grand Timonier…

Mais le week-end dernier, notre unfortuné chinois n'était pas le seul à avoir pris le chemin du retour plus vite que prévu. Pierre Haski, co-fondateur du site Rue 89, manquait lui aussi à l'appel sous la halle de Beaune. Ses plans ont été, évidemment, contrariés par le cambriolage des locaux du site (20 ordinateurs disparus) dans la nuit de samedi à dimanche. Il est des terrains sensibles en France aussi…

Coïncidence toujours : Pierre Haski est un des meilleurs connaisseurs de la Chine. Il y a vécu 5 ans comme correspondant à Libération. Son blog "Mon journal de Chine" a fini par être bloqué par les autorités chinoises. Et c'est sa femme, chinoise, qui devait assurer la traduction auprès de Liu Ye !

Pierre Haski et Liu Ye : une étrange concordance de destins, le même jour, autour du même événement. Etrange et à la fois évidente : les arcanes du pouvoir, d'où qu'il s'exerce et quel que soit sa nature (qui reste à préciser dans le cas Rue 89), sont décidément peu ragoûtantes quand celui-ci a décidé de réaffirmer sa primauté.

Partager cet article

Commenter cet article

odile 07/12/2010 11:17


Qui aurait pensé qu'une vente des vins aux enchères peu engendrer des conséquences internationales ? Triste monde que le nôtre !
Merci pour cet article qui en dit long...