Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Enfin un grand cru pour Nuits-Saint-Georges ?

26 Février 2011 , Rédigé par Laurent Gotti Publié dans #AOC, #Grand cru

Le premier cru Les Saint-Georges a toutes les qualités pour figurer dans le gotha des vins de Bourgogne : les grands crus. Une association vient de voir le jour pour réparer cet "oubli" de l'histoire.

Gouges.jpgIl a donné son nom à la ville de Nuits, il est reconnu par tous les spécialistes comme un potentiel grand cru. Et pourtant le climat Les Saint-Georges est resté sur l'avant dernière marche du podium. Une association de producteurs emmenée par Grégory Gouges et Thibault Liger-Belair, tous deux propriétaires de vignes sur ce premier cru, vient d'être créée. L'objectif est de constituer un dossier qui permettra à ce climat de rejoindre les deux petits pourcents du vignoble bourguignon consacrés par un classement en grand cru.

Les Saint-Georges s'étend sur 7,52 hectares et compte une dizaine de propriétaires. Sa notoriété est établie de longue date. Dans ses mémoires, Dom Denise, moine italien venu observer la Bourgogne au 18 e siècle, le cite en tête du trio nuiton (avec Les Didiers et Les Vaucrains). En 1855, Jules Lavalle lui tresse à son tour des lauriers * : "Le Saint-Georges occupe le premier rang pour la conservation, la couleur, le bouquet, la finesse lorsqu'il a acquis l'âge nécessaire, dix à vingt ans selon les années (…) Le Saint Georges va au moins de pair avec le Corton d'Aloxe et le Lambrey de Morey (Ndlr : Le Clos des Lambrays)".

Ce terroir est situé sur la partie sud de l'appellation, secteur réputé pour produire les vins les plus "solides" de Nuits. Mais les Saint-Georges doit son supplément de grâce au raffinement de ses tannins : ils donnent un vin soyeux, suave, tout en ne perdant rien de sa puissance.

Pourquoi alors n'a-t-il pas été couronné au moment de la création des appellations d'origine contrôlées en 1936 ? Plusieurs hypothèses ont été formulées. La plus courante concerne l'action d'Henri Gouges, important propriétaire de vignes sur ce climat. L'homme est aussi resté dans l'histoire de la Bourgogne comme l'un des artisans les plus zélés de la création des appellations d'origine contrôlées. Pour éviter d'être accusé de favoriser ses intérêts par le biais de son action syndicale, il aurait "oublié" de promouvoir Les Saint-Georges. L'association a mandaté un historien pour y voir plus clair.  Des études de terroirs viendront également étayer le dossier. Une démarche qui prendra quelques années. En attendant, le chevalier de Nuits a été mis en selle !    

* "Histoire et statistique de la vigne et des grands vins de la Côte d'Or"

Photo : Bouteille de Nuits-Saint-Georges premier Les Saint-Georges du domaine Henri Gouges. 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article