Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
365 jours en Bourgogne

Visite dans les caves d'Hospices de Bourgogne.com

19 Novembre 2009 , Rédigé par Laurent Gotti

Il est rare qu'une cave ne recèle pas quelques trésors. Celle de Sylvie et Benoit et Charbonnaud en compte quelques-uns…

 

Hier soir, je suis allé rencontrer Benoit Charbonnaud à Rully (côte chalonnaise). Il est le créateur, avec son épouse Sylvie, du site Hospices de Bourgogne.com*.

J'ai reçu son appel en début de semaine. Il souhaitait mettre le livre en vente sur son site comme animation de fin d'année. Benoit Charbonnaud a travaillé pour quelques grandes maisons bourguignonnes : Louis Jadot, Albert Bichot, Antonin Rodet. Il est aujourd'hui en charge de la maison André Delorme (Rully). L'homme est affable et prévenant. Après avoir fait plus longuement connaissance, nous sommes allés visiter la cave. Là sont stockés les vins commercialisés par le site. Nous avons admiré quelques vieux flacons : des vins des Hospices de Beaune, comme par exemple un beaune 1926 cuvée Bétault, ou encore un monthélie 1935 cuvée Gélicot (cette cuvée n'existe plus aujourd'hui). Cette dernière bouteille est parée d'une superbe étiquette reprenant des motifs de la décoration intérieure de l'Hôtel-Dieu. Les étiquettes des Hospices n'ont été uniformisées qu'en 1969.



A la fin de la visite Benoit Charbonnaud me demande mon année de naissance : 1974. Il déniche une bouteille de volnay-Santenots, un des plus beaux terroirs de la côte de Beaune, du domaine Joseph Matrot.

 

- "Tenez, c'est pour vous. A vous de trouver l'occasion de la boire".

 

J'en reste une fraction de seconde confus. Et lui répond :

 

- C'est très gentil. Je l'accepte mais en l'échange d'un livre.

 

-Dédicacé alors !

 

-Bien sûr, dédicacé.        

 

Je dégusterai donc cette bouteille en bonne compagnie. J'ai rarement eu l'occasion de boire des vins de mon année de naissance (un petit millésime). La seule grande bouteille de 1974 que j'ai goûté était un meursault-Charmes du domaine Comtes Lafon. C'est Dominique Lafon, lui-même, qui l'avait ouverte au domaine. Et c'était la dernière de la cave ! Un autre moment mémorable.


* Le site propose des vins des divers domaines hospitaliers de Bourgogne : Hospices de Beaune bien sûr, mais aussi de Nuits Saint-Georges, de Dijon, de Beaujeu. S'y ajoute une gamme de vieux millésimes de vins de prestige toutes régions confondues. www.hospicesdebourgogne.com. 

Ps :  A propos d'internet j'en profite pour vous annoncer que mon amie Laure Gasparotto (lire cette article) vient d'ouvrir son blog : laure-du-vin.com. Ca promet quelques pépites.

Partager cet article

Commenter cet article